Une erreur est survenue dans ce gadget

mercredi 13 octobre 2010

Le CIGREF et la.... BI

Le CIGREF (Club Informatique des Grandes Entreprises Françaises) a pour particularité de rassembler les grandes entreprises afin de partager aux membres leurs expériences de l'utilisation des technologies. Un des intérêts de ce club est que ses publications sont toujours très encrées dans la réalité des entreprises plus qu'un club de réflexion qui vous parle de sujets que l'on verra peut être dans 10 ans pas moins.

La Business Intelligence a fait l'objet d'une publication il y'a an maintenant... une bonne photo de la réalité des pratiques à date (document ici). Je vous le commente...

1. La BI reste un projet.... strictement informatique

Quand on voit que la définition du groupe de travail sur la BI est "l'ensemble des moyens, outils et méthodes qui supportent le processus de collecte, consolidation, modélisation, analyse et restitution des informations"... On se dit, là c'est sur on va faire un projet strictement informatique. Le très beau schéma qui accompagne la définition est.... comment dire splendide !!!


Et de proposer plutôt cette définition : la BI est l'ensemble des moyens, outils et méthodes qui améliorent le contrôle de l'entreprise, modifie le comportement des acteurs et même apporte un avantage compétitif (cf mon article ici). Collecter des informations dans des cylindres... c'est juste bon à vous tenir chaud l'hiver... ca ne sert vraiment à rien. Vous voulez le camembert et l'histogramme, c'est possible sous Excel en 10 secondes...

2. La BI c'est un problème.... d'organisation au sein de l'entreprise
8 pages sur 36.... à parler de l'organisation, si elle doit être en triangle, rectangle ou carrée (si si regardez le document de loin...). La BI a une particularité... le métier peut en faire aussi de son coté. Si SAP ne plait pas à la direction comptable, ils ne vont pas prendre une feuille excel partagée pour tenir les comptes... en BI, si et c'est... fréquent ! Même le Gartner en a fait une prédiction "By 2012, business units (not the IT organization) will be responsible for at least 40% of the total budget for BI. ".
Vous pouvez essayer toutes les organisations... le seul truc qui marche c'est "best people for best results". La BI n'est pas un problème d'organisation, c'est un problème de spectre de compétences qui travaillent ensemble.


2. Les perspectives sont plus intéressantes que le présent... 
Après l'organisation, vous aurez encore droit à 8 pages sur la façon de piloter un projet BI...  sur le caractère stratégique, humain, financier et méthodologique... En résumé, c'est comme courir à toute vitesse la tête la première à travers l'image de gauche ^^
Je vous passe la section du marché de la BI... qui devait être déjà obsolète 2 semaines après la publication (règle numéro 1 de ce blog : ne jamais parler du marché...)
Et au bout de tout ca... une petite page sur les grandes tendances "à venir"... et là un miracle, une lumière qui s'allume : Business Process Management (ou comment la BI peut influencer la prise de décision), le prédictif (aller au delà du présent... voir l'avenir), la BI mobile (la pomme a encore frappé), le temps réel... bref demain semble 10 fois plus intéressant que le présent.

Et de conclure, un auteur de science fiction avait titré "l'avenir commence demain"... oui, jetons le présent (ses architectures usine à gaz, ses "problèmes" d'organisation, ses projets ratés)... dès... à présent ;-)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire