Une erreur est survenue dans ce gadget

mardi 22 novembre 2011

Tableau : Hadoop... Time series

Ce type d'annonce va se démultiplier mais voilà Tableau 6.1 now supports Hadoop et plus précisément avec la distribution Hadoop de Cloudera qui est en passe de devenir en quelques mois le référent sur le sujet !

Mais pour faire quoi me direz vous... La vidéo est un peu longue mais c'est très impressionnant ce qui peut être fait sur l'analyse temporelle en quelques clics !


Ca me permet de ressortir un vieux post sur la particulier de l'axe temps pour la BI qui n'a pas trop vieilli. 

L'analyse temporelle reste quelque chose de particulier pour la BI !  


samedi 12 novembre 2011

la récré du WE 15ème épisode !


Le stratège
Le film à aller voir si vous vous demandez à quoi 
cela peut servir de stocker des données et faire des statistiques dessus !

"On peut pas monter une équipe avec un ordinateur..."
"... Si on gagne avec cette équipe, on aura révolutionné ce sport"

PS : le film sort le 16 novembre.

Big data... at CBS !

Hadoop in a Mission Critical Environment - Jim Haas - CBSi
View more presentations from Cloudera, Inc.

Les trucs à retenir :

- 242 millions de visiteur unique... 300 milliards d'évènements par an, le problème de départ est effectivement BIG
- Plus qu'un ROI, c'est surtout une très forte économie s'il avait fallu collé tout ca dans une technologie base de données traditionnelle... voir même est-ce que cela aurait été possible !
- Il reste un dataware... pour faire du reporting (slide 30) !
- Cela pose tout le problème des solutions de web analytics et le choix entre faire faire et faire soi-même...



jeudi 10 novembre 2011

Big data...mais c'est quoi BIG #1 ?

Un premier repère :
La plus grande bibliothèque du monde

lundi 7 novembre 2011

Big data et... efficacité des dépenses publiques !

Un article de circonstance...

Ce schéma est tiré de l'étude McKinsey sur le Big Data.


Le pôle emploi allemand... c'est 120 000 employés pour un budget total de 54 milliards d'€. Le poste "Service client" représentait en 2003 13.5 milliards d'euros (la première colonne du schéma ci-dessous). Et l'on voit que ces dépenses ont été divisées par 3 grâce à... une stratégie Big data dixit Mckinsey !

En effet, l'analyse de toutes ces recommandations et de leur succès en relation avec le profil des personnes a permis d'améliorer sensiblement le "taux de recommandation" !

Bref, en développant une approche "segmentée", l'efficacité a été bien meilleure - et confirmée via un sondage auprès des personnes venant au pôle emploi allemand.

Les esprits chagrins (comme moi) pourraient aussi argumenter que moins de chômeurs... c'est forcément moins de dépenses... cqfd... mais la réduction entre 2004 et 2005 est impressionnante.

10 milliards d'économie... c'est 10% de ce qu'il faudra économiser d'ici 2016 pour arriver à l'équilibre confère les annonces du jour de François Fillon ^^

De là à recommander à François Fillon de plutôt se lancer dans le big data ;-)

samedi 5 novembre 2011

La récré du WE 14ème épisode !

Zettabyte from MFG Labs on Vimeo.

14 déclinaisons possibles pour votre BI

1. Le reporting papier
Un reporting... ca s'imprime. Dans un monde de plus en plus numérique, c'est peut être de moins en moins le cas mais cela reste encore la première destination. A noter que la problématique est loin d'être triviale : respect du format papier, auto-ajustement des tailles... Les logiciels de BI ne sont pas des logiciels de PAO et pourtant cela serait bien nécessaire parfois.

2 - La messagerie
L'outil numéro 1 plébiscité par les utilisateurs en entreprise. Cela devrait être aussi une évidence mais tout comme le premier, c'est loin d'être simple. Cela nécessite une fonction de composition de mail et d'automatisation des envois. Cette fonction est encore très "humaine"...

3 - Le powerpoint 
Cela me permet de déterrer un vieux post que j'avais fait sur le fait qu'il manquait toujours 2 mètres dans les outils de BI pour être vraiment au plus près des utilisateurs... les 2 mètres en question s'appellent souvent powerpoint !


4 - Le fichier PDF
Au delà d'être la version électronique du premier, c'est surtout un standard. Un format de document qui peut être lu par tout le monde. Et surtout ce standard devient de plus en plus riche de version en version.

5. Le format flash
On reste chez Adobe avec le format Flash - c'est à dire la possibilité de créer des animations et de l'interaction avec les schémas et de remettre le tout dans...un format PDF. Information builders fait ca très bien - C'est clairement une fonctionnalité totalement sous-estimé qui résout beaucoup de problème opérationnel (mode offline, gains sur les requêtes sur la base de données).

 6. Le widget
... rime trop avec gadget ? Et pourtant, un widget en temps réel sur les ventes de l'entreprise aurait certainement du sens non ? Les mini-apps sur un iphone sont une forme de widget. On parle de quelque chose de très simple et à porté de clic.

7. Le mobile 
Toujours pas vu LE retour client pour qui son projet mobile BI a tout changé... Mon post du 11 janvier 2011 est toujours valable. Mais bon, il est dans la liste quand même.

8 - La tablette
On pourrait aussi dire qu'on a pas vu LE retour client sur tablette également mais quand on voit l'évolution de ce marché versus celui du PC, on se dit qu'il y'a forcement un avenir.

9 - L'objet communiquant
Celui là, il faut prendre des substances illicites pour y croire... Et c'est donc mon préféré ! Le lapin est connecté à internet via le wifi et les couleurs qu'ils affichent représentent la météo ou dans notre cas de figure vos ventes versus le budget. Placé sur votre bureau, il vous permet en un coup d'oeil de savoir la situation en particulier si les données sont actualisées en temps réel. Je profite pour faire un cocorico puisque c'est une société française Karotz qui a inventé le lapin  !

10 - Le browser web
On revient sur du classique avec le browser web.  Je me rappelle encore de l'argumentaire : "faciliter le déploiement". Humm... quand on sait ce que représente un projet de montée de version du browser web en entreprise et ses impacts, on se dit déjà que c'est beaucoup moins facile !

11 - Le portail d'entreprise collaboratif
Je ferai un post dessus mais de penser vraiment que la BI toute seule dans un browser web n'a aucun sens. Un portail collaboratif peut apporter tout ce qu'il manque et de citer par exemple un wiki pour tenir à jour vos définition d'indicateurs métier ou encore un forum pour commenter le dernier rapport, etc.

12 - La BI intégrée dans les application d'entreprise
Il y'a de forte chance que votre application de CRM ou de supply chain soit maintenant accessible dans un browser web. L'avenir de la BI est certainement d'être de plus en plus intégrée avec vos applications et non plus comme une application isolée.

13 - Le client lourd 
On lui prédisait une mort certaine... Il est toujours là et bien là. Et franchement, il n'est pas prêt de disparaître. En particulier si votre outil BI est riche en fonctionnalités comme un outil statistique par exemple.





14 - Excel
Il était déjà à lui seul un outil BI.  Hyperion Essbase a construit tout son succès avec le meilleur addin possible pour Excel. Microsoft est en train doucement mais surement de le repositionner comme un outil d'accès à la BI (powerpivot, SQL server). Tous les éditeurs finissent toujours pas développer un addin. Bref, ill est comme Highlander... S'il doit en rester un, c'est lui !

Si quelqu'un me trouve le 15ème... Il gagne une bière du coté de la défense après le bureau !