Une erreur est survenue dans ce gadget

lundi 20 décembre 2010

La boite de Pandore...

Petite pause dans la publication de billets mais pour tout dire, je suis en plein doute ! La faute au monsieur de droite... Il s'appelle Shawn Rogers - c'est un éminent analyste avec un cv long comme une soirée d'hiver... Il était de passage au forum Decideo où il a présenté deux sujets : le SaaS et le Social Media Analytics.

1 - Social Media Analytics ou pourquoi Facebook vaut 33 milliards !
L'analytique des réseaux sociaux... et Shawn Rogers de nous proposer une définition " Leveraging the data from social media and networking sites into enterprise systems to better serve customers and processes ". Oui, vous avez bien lu... avec l'analyse des réseaux sociaux, vous allez pouvoir améliorer la satisfaction client et vos processus ! Et de nous expliquer que l'analyse des réseaux sociaux va permettre de capter l'opinion des personnes, connaître leur géolocalisation (facebook sur un mobile, c'est quelque chose !), leurs activités ou comportement, les contenus qu'ils gèrent (photos et vidéos) et surtout les relations qui existent entre ces personnes !

Mais comment accéder à ces informations me direz-vous... la réponse est simple et tient en trois lettres : API. C'est à dire un petit programme informatique qui va permettre d'interroger l'énorme base de données de Facebook, Twitter et autres géants des réseaux sociaux !!

Vous doutiez de l'avenir financier de Facebook, de penser qu'ils nous mettraient de la publicité partout pour rentabiliser leur audience... Le jour où Facebook vendra l'accès à sa base de données... le monde tremblera ! Et à commencer par les instituts de sondage totalement dépassé avec leur questionnaire sur 1 000 personnes... mais peut être également votre superbe Dataware avec des données client absolument ridicule au regard de la base de Facebook qui elle peut aussi vous éclairer sur la concurrence et vos "non-clients" !!

2 - Mais comment traiter toutes ces informations ?
Je reprend les chiffres données par Shawn Rogers lors de sa présentation... Twitter, c'est 150 millions de personnes et 90 millions de messages par jour... Il va être difficile de traiter tout cela sur votre serveur d'entreprise. Et là, il faut se rappeler du premier thème traité par Shawn Rogers... le SaaS ! 

Disons le tout net... s'il faut des capacités énormes pour traiter ces informations, il y'a de fortes probabilités que des sociétés préféreront aller voir des sociétés de services qui mettront à disposition le résultat. D'autant que vous l'aurez compris, ces données sont.... extérieurs à l'entreprise concernée !

Le Data As A service pourrait dans le contexte où l'analyse des réseaux sociaux serait au coeur de l'analyse client comme une réponse évidente !

3 - Ouvrir la boîte de Pandore ?
Jusqu'à présent, la Business Intelligence c'était quoi ? Collecter les données au sein de vos différents systèmes d'information afin de mieux comprendre votre business, vos clients et vos processus.... Si les données qui vous permettent cela ne sont plus dans vos systèmes d'information et que de plus pour traiter une telle volumétrie, il vous faudra passer par des acteurs spécialisés... Cela pourrait changer totalement la donne de la Business Intelligence en entreprise !! Je ne parle pas du reporting et du pilotage de votre activité mais je parle de l'énorme entrepôt de données qui contient les données très fines de vos clients et où les investissement ont été conséquents. Et où et je me répète... vous n'avez "que" vos données clients et pas celle de la concurrence par exemple.

Et je me dis que je ne serai pas étonné de voir "surgir" dans ces prochaines années des sociétés de Business Intelligence d'un genre totalement différent avec des services comme :
- un dataware client à partir des données de réseaux sociaux 
- des capacités de traitement de ces données grâce à une plateforme technique adaptée payable à la seconde de traitement
- des représentations graphiques adéquates pour visualiser toutes ces données
- des études sur la perception de votre nouveau produit 
- etc...

Quand je vous dis qu'il m'a "perturbé" avec sa présentation !!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire