Une erreur est survenue dans ce gadget

mardi 31 août 2010

La BI toute seule a-t-elle un avenir ?

J'avais déjà titré la BI traditionnelle est morte en reprenant les propos du PDG de Dassault (cf article)... Il faut réellement s'interroger sur l'avenir de la BI telle qu'on la connait aujourd'hui.

Depuis quelques jours, je "suis" R Ray Wang sur Twitter qui tweet de façon totalement compulsive... mais dans le déluge, il y'a un article qui a retenu mon attention autour de la BI Next Gen.

Rien d'extraordinaire en soi mais l'article est une excellente synthèse des tendances du marché - Ce qui est frappant, c'est que la BI ne suffit plus en soi... il faut que ses fonctionnalités s'élargissent.


1 - Le moteur de recherche
On peut l'aborder sous l'angle que les données non structurées sont maintenant incontournables. Mais en fait, cela va bien au-delà. Google était le standard en terme de moteur de recherche sur internet... il va devenir un standard tout court. Ce que tout le monde veut maintenant, c'est cette fenêtre magique où l'on tape des mots et où l'on a le résultat de façon instantané !
Et puis clairement, vous cherchez à comprendre pourquoi le chiffre d'affaires avec le client X a chuté, il est clair que d'avoir au même endroit l'ensemble de ses contrats, échanges de mail et tableau de bord... ca doit s'appeler la vision "360" degrés du client tant rechercher !

2 - L'environnement utilisateur
Si vous demandez à n'importe quel utilisateur l'application numéro 1dont il est le plus satisfait, celle qui marche tout le temps, la plus fiable, la plus simple à utiliser... il y'a une grand probabilité qu'il vous cite la messagerie !
L'application BI stand alone sur laquelle on vient se connecter, où l'on rentre un mot de passe, où il faut être formé... c'est une diffusion qui sera limitée et autour de spécialistes- il faut en être persuadé.
L'application BI totalement intégré dans la suite office - dans sa messagerie, dans son téléphone mobile, dans son tableau excel et dans son powerpoint... c'est cette BI là qui sera dans des niveaux de déploiement important.

3 - L'intégration avec les systèmes transactionnels
Le système transactionnel d'un coté, la BI de l'autre, au milieu un extracteur, un dataware, un datamart, un outil de restitution, le temps de requêtage... ce n'est juste pas possible de piloter ses processus de cette façon là !

Appelez cela Business Activity Monitoring (BAM), Active Business Intelligence... mais c'est encore une illustration que la BI seule n'est pas suffisante - il faut qu'elle soit partie intégrante de votre ERP, de votre système au quotidien pour vous aider à prendre des actions correctrices.

4 - La communauté et la collaboration
Effet de mode ? débat ridicule sur la fameuse génération Y ? Je suis loin de regarder facebook comme le truc incontournable et pour tout dire terrible sceptique de son application en entreprise.... Mais de se dire qu'à travers un outil de pouvoir accéder à  une communauté d'expert qui se challengeront, voir vont rivaliser de finesse pour vous faire la meilleure explication sur l'évolution de l'activité, on peut y croire. J'imagine juste le directeur du marketing poser une question dans un facebook like... vous aurez à coup sur des réponses !


Il ne reste plus qu'à la monter cette plateforme ;-)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire