Une erreur est survenue dans ce gadget

mardi 11 janvier 2011

La BI mobile... much ado about nothing !

Attention billet polémique... et surtout à contre-courant à tout ce qui peut se dire sur ce sujet. Le Gartner a ressorti 4 prédictions dont celle-ci : " 33% of BI functionnality will be consumed via handheld devices ".

Je devrais être le premier à croire à la BI Mobile... et pourtant je pense que c'est que du bruit... et de vous expliquer pourquoi.

L'importance du terminal sur les usages
Ce qui m'étonne le plus c'est de voir évoquer la BI Mobile.... sans jamais parler du terminal mobile. Cela me rappelle l'époque où les premiers services data sont sortis pour un flop retentissant parce que les terminaux de l'époque n'étaient pas adaptés. Mais si me direz vous... l'Iphone comme symbole du smartphone et du futur développement de la BI mobile ^^

Et de poser la question : quel est le terminal mobile qui a plus 60% de part de marché en entreprise ?

C'est le Blackberry... toujours connecté, autonomie, ergonomie, algorithme de compression, un vrai clavier... et le bouton magique au centre qui permet de scroller facilement ! C'est le device le plus adapté pour communiquer (mail, téléphonie, messagerie instantanée) et pour gérer son agenda et ses contacts !

Et de rappeler que la taille de l'écran est 480 x 360... que si l'écran est tactile, cela reste limité et que le bouton central permet juste de faire défiler l'écran.



La BI sur ce terminal ?
La première question que je pose à tout éditeur qui m'explique sa "solution BI mobile" est : en quoi est-ce différent du mail ou SMS envoyé où vous aurez le chiffre des ventes de la semaine dernière... Faire un tableau de chiffres, voir un camembert et l'envoyer par mail... En fait, on faisait déjà de la BI mobile depuis des années !
Bien sûr, on va m'opposer qu'une solution BI mobile va pouvoir donner des possibilités d'analyses beaucoup plus grandes et sur une volumétrie de données importante (comme votre solution BI sur votre PC)... Mais de rappeler la taille de l'écran et l'ergonomie... et surtout de rappeler qu'un terminal est quelque chose qu'on consulte quelques minutes... pas vraiment un device où l'on fait des analyses ! L'analyse vaut pour l'Iphone... A considérer qu'il soit le principal device en entreprise, ce qui est loin d'être gagné, la taille de l'écran et l'ergonomie restent encore trop limités pour des fonctions d'analyse...

Soit ce terminal ne fait qu'afficher des graphiques et des tableaux de chiffres, et dans ce cas un bon mail suffira largement... Soit le terminal fait de l'analyse de données et il est tout sauf adapté à cela de par sa taille d'écran, sa mémoire limitée et son ergonomie très simplifiée... Le succès des smartphones et de l'Iphone en particulier, un marketing en recherche d'idée nouvelle et des analystes trop enthousiastes ne suffisent pas à me convaincre que la BI sera massivement mobile.

Et la tablette ?
En revanche, la BI sur la tablette, j'y crois... il suffit de regarder l'image de droite mais ce n'est plus de la BI mobile ! L'étude de FullSix (ici) montre clairement que l'usage se fait à la maison et pas en situation en mobilité ! La taille de l'écran se prête totalement à de l'analyse et l'ergonomie peut encore s'améliorer !

Et de conclure :
Mobile BI : Oh que non !
Tablet BI : Oh que oui !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire