Une erreur est survenue dans ce gadget

jeudi 3 février 2011

Timo Elliott a tué... le dataware !

J'avais déjà évoqué le très "spécial" Timo Elliott ... Il n'y a que la BI pour nous fabriquer des rock star de la présentation (ici). Dans sa dernière production Hollywoodienne (ici)... Il nous a tué le concept de dataware !


Slow Painful and Expensive... 
Copier les données, les organiser dans un dataware, poser des index, les agréger, requêter et faire des calculs... Ce n'est pas moins 6 étages à "passer" pour arriver à l'utilisateur et aux résultats attendus !


Droit au but...
Dans cette vision... vous mettez directement vos données dans l'application qui vous permettra de faire de l'analyse. Simpliste me direz vous ?

Pas tout à fait... Il est dans la droite lignée de l'émergence d'outils que le Gartner classe dans "data discovery" (ici). Dans ce type d'outils, vous prenez les données brutes et vous les jetez dans l'outil... et vous avez déjà beaucoup de possibilités d'analyse. C'est ce que j'ai fait avec les données SAP brutes (ici) que j'ai analysé directement dans Qlikview sans repasser par une couche dataware, datamarts et autres agrégats !

Rajoutez y de puissants outils de visualisation pour analyser toutes ces données brutes... (ce qui est le cas de tous ces outils de data discovery) et vous aurez le contour de la Business Intelligence de ces futures années (?).



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire