Une erreur est survenue dans ce gadget

mardi 27 mars 2012

Les 4 fonctions de la BI


C'est une matrice 2x2 qui permet de répondre à quoi sert votre système BI.

De haut en bas (simple versus complexe), on va qualifier la nature des traitements de l'information. On aura du complexe dans le cas de traitements statistiques par exemple versus de la simple agrégation de données pour un traitement dit simple.

De gauche à droite, on regarde si le système BI est orienté vers l'interne de l'entreprise ou de l'organisation ou vers l'externe comme ses clients par exemple.

De là vous avez 4 rôles d'un système BI

Contrôler : traitement simple tourné vers l'interne, c'est votre reporting qui permet de contrôler que l'on a fait les ventes prévues, que l'on respecte notre budget ou que l'on respecte un niveau de stock. C'est très très majoritairement ce que fait en premier un système BI... voir sa finalité (malheureusement).

Décider : traitement complexe toujours tourner vers l'interne, on pense par exemple à des prévisions de ventes qui permet de décider du niveau d'approvisionnement des stocks. On va devoir appliquer un traitement statistique comme une régression - très clairement "créer" une information qui n'existe pas dans les informations d'origine. C'est déjà beaucoup plus rare. Il est notable de voir que ce qu'on appelle du décisionnel sert très rarement à décider mais plutôt à contrôler en fait (voir point précédent).

Informer : traitement simple mais tourné vers l'extérieur comme pour vos clients. Le meilleur exemple c'est DHL. Son système de reporting permet à tout client de savoir exactement où est son colis. L'information est simple mais surtout elle est disponible à l'extérieur via une simple "requête". Le SMS que vous recevez pour dire que votre colis est parti, c'est... de la BI mobile !

Recommander : traitement complexe tourné vers l'extérieur. La référence absolue c'est Amazon par exemple. A titre personnel, je crois bien que via leur moteur de recommandation que j'ai dû acheté 70% des ouvrages dont j'ignorais totalement l'existence !

L'objectif est bien sûr de sortir du coin en bas à gauche pour aller vers les 3 autres positions !

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour

Une synthèse très intéressante.

Je me suis permis de la reprendre dans une conférence; je vous ai évidemment cité ainsi que le blog.
En espérant que cela ne vous embête pas.

Cdt
Frédérick Vautrain
Isthma

François Nguyen a dit…

Pas du tout - c'est fait pour !

Et de redonner le lien vers http://post-it-bi.blogspot.fr/2011/02/et-le-sparkline-devint-une-donnee-dans.html

qui parle justement d'Isthma.

Aldecis a dit…

Donc il s'agit ici de la vision limitée du sens "BI" (qui tend à devenir le sens commun). Ni exploration permettant de découvrir (ex.: patterns), ni simulation prévisionnelle (what-if).

Concernant le monde décisionnel, j'ai une autre représentation visuelle en bas de la page suivante : http://www.aldecis.com/pilotagedelaperformance

François Nguyen a dit…

Sur les 6 cases, les deux cases de droite (prédictive software, what if) et le balance scorecard sont dans ce que j'entend pas "décider". Ces trois éléments aident à la prise de décision.

Les trois autres cases (reporting, comment et pourquoi, que se passe-t-il) permettent le contrôle au sens contrôle interne ou contrôle de gestion.

Enregistrer un commentaire